• Merci d'être de retour aujourd'hui !

    Pour vous récompenser, le "bee" de synbeelabs, c'est pour abeille, et abeille c'est pour les hexagones que j'affectionne particulièrement dans mes jeux d'après mon frère (Hexone et Quarry).

    Et "labs", c'est parce que j'aime bien faire émerger les idées, mais que j'ai + de mal à les faire aboutir. Et ça, mes amis créateurs, c'est  notre plaie !!! Parce que c'est bien beau de sortir les idées, mais après il faut les raffiner, en extraire la substantifique saveur, et tester, tester, tester pour y arriver.

    Fin de digression, parlons d'Integrity.

    Le but est d'amener votre personnage commun au maximum de points des 4 caractéristiques Spirituel, Mental, Affectif et Physique. Différents niveaux de départ sont possibles. Par contre, si à un moment du jeu, l'une des valeurs passe de 2 en dessous de la valeur initiale, c'est la défaite !

    Pour cela, chacun des 4 joueurs va positionner en simultané des tuiles triangulaires selon le principe des triominos (chiffres remplacés par des couleurs, correspondant à chacune des 4 caractéristiques). A la pose, les tuiles apportent potentiellement des bonus de points (seul ou par combinaison avec une tuile adjacente) et/ou des malus sur une ou plusieurs caractéristiques.

    Les tuiles triangulaires sont posées autour d'un hexagone central. A chaque fois qu'on s'éloigne d'un cran du centre en posant une tuile, on enlève 1 point à chaque caractéristique, puis 2 points au 2ème cran, et ainsi de suite. Il faudra donc essayer de rester compact !

    Si une des caractéristiques passe en dessous d'un seuil mini, tout le monde a perdu.

    Chaque joueur a une pioche de tuiles qui lui est propre, d'une couleur correspondant à une des 4 caractéristiques. 4 tuiles par joueur sont visibles à la fois, elles sont visibles pour tous. Un joueur peut en défausser une en perdant un point de sa couleur. Chaque joueur peut poser une tuile n'importe où n'importe quand en respectant les critères de connection. Il applique les effets sur les points à la pose de chaque tuile.

    Et tout le monde peut le faire en même temps ! Bien sûr on aura intérêt à échanger pour poser les meilleures combinaisons.

    Allez, à bientôt pour des photos du proto. Enfin, comptez quand même quelques jours (qui a dit semaines ? - on est dans un lab, rappelez-vous )


    votre commentaire
  • J'adore les jeux coopératifs.

    D'ailleurs, le "syn" de Synbeelabs vient de la racine grecque "avec" (comme dans symbiose ou sympathie - avec Synbeelabs j'apprends en m'amusant )

    (Un autre jour si vous êtes sage, je vous dirai le pourquoi de "bee" et de "labs"...)

    Bref, j'adore les jeux coopératifs. Hier je faisais une partie de Space Hulk Death Angel, et je me suis aperçu en milieu de partie que je m'étais trompé dans la séquence des actions.

    Et je me suis dit que dans tous les jeux coopératifs que je connais, les joueurs doivent jouer en séquence (Ghost Stories, Castle Panic, L'Ile Interdite, Space Hulk Death Angel). Et ceci n'est qu'une pâle copie de la coopération réelle (déjà qu'en réunion c'est dur de faire coopérer les gens, essayez en plus de les faire parler chacun leur tour dans un ordre préétabli...)

    Mon cerveau s'est donc dit qu'il fallait trouver un mécanisme de coopération simultanée. Et il a trouvé quelque chose. Encore à dégrossir, mais quelque chose !

    Je vous en dirai davantage demain (je vais lui laisser encore une nuit pour mûrir tout ça).

    A demain !


    votre commentaire
  • Et oui, c'est pour fêter l'arrivée de Gridiron Express, un jeu de dés sur le thème du football américain.

    Jetez un oeil à l'article qui lui est consacré pas très loin.

    Pour l'histoire, Gridiron Express a été conçu il y a bien longtemps... en 2007 ! J'ai ressorti le proto suite à l'article de Plato sur Emmanuel Beltrando où j'apprenais que, comme moi, il était ancien joueur de football américain.


    votre commentaire
  • Gridiron Express est un jeu de dés ayant pour thème le football américain. (Je m'aperçois en relisant ce poste que, comme on dirait dans une annonce de recrutement, "connaître les règles du football américain est un vrai plus".)

    Le joueur en attaque prend une carte de "contrat", et a 11 dés/joueurs pour remplir le contrat en 4 lancers/downs.

    Les 4 types d'action de base du football américain sont :

    • Run Inside = course intérieure
    • Run Outside = course extérieure
    • Short Pass = passe courte
    • Long Pass = longue passe

    Les dés ont donc les valeurs suivantes :

    • Run Inside
    • Run Outside
    • Short Pass
    • Long Pass
    • Ballon = Joker
    • une des valeurs ci-dessus est doublée sur 9 des dés, il y a un "!" (mauvais signe...) sur les 2 dés restants

    Pour réussir un contrat, il faut au moins réussir à poser 9 des 11 dés en 4 lancers.

    Une carte contrat contient une ligne pour chacun des types d'action (Run Inside, Run Outside, Short Pass, Long Pass).

    Pour poser des dés, il faut avoir au moins le nombre de cases encadrées (en gras) d'un des types d'action (Run Inside, Run Outside, Short Pass, Long Pass), qui peut être complété par des dés Joker.

    Lors d'un lancer suivant du même contrat/carte, on ne pourra pas poser de dés d'un type d'action déjà jouée. Si le joueur ne peut poser aucun dé sur une des lignes restantes, il en choisit une qu'il "élimine" pour la fin du contrat (il pose un pion sur la première case de cette ligne pour le matérialiser).

    Si au 3ème lancer, le joueur n'a pas rempli le contrat, il peut :

    • soit tenter le 4ème et dernier lancer
    • soit punter = dégager au pied. Pour cela il reprend les 11 dés et les lance, il redonne la main à l'adversaire 10 fois le nombre de dés ballon obtenus plus loin en yards

    Quand un joueur remplit son contrat, il avance de 10 yards + le nombre de bonus éventuellement couverts par ses dés (on compte les "+" avant les "x"). S'il n'a pas marqué, il repart avec une nouvelle carte contrat.

    Je vais partir de cet article pour rédiger les vraies règles, avec tous les cas, des illustrations, et aussi le rôle du dé défensif (c'est qui Dédé Fensif ?). Il n'y a plus qu'à être patient...


    votre commentaire
  • Ca s'est passé dimanche 19 septembre.

    Même s'il n'y a eu "que" 58 visiteurs, ils ont parcouru 462 pages.

    Pourtant, il faisait beau !?! En tout cas, merci à eux d'avoir exploré le site !

    Mais je ne vous parle que de stats récemment, il ne se passe plus rien dans les labos ? Patientez, vous verrez sous peu des photos de Waterspoing : j'ai imprimé et collé les illustrations, il n'y a plus qu'à faire un photo shoot !


    votre commentaire